.broken_link, a.broken_link { text-decoration: line-through; }
Flash infos

Démarches
en ligne
& services

Recevoir la newsletter

Alerte SMS

S'inscrire
Magazine municipal
Journal vidéo

Lundi

  Max. : 11°
Min. : 2°


Le registre communal

Certains des événements décrits dans le Document d’Information Communal sur les Risques Majeurs (DICRIM) peuvent provoquer l’évacuation d’une grande partie de la population Ponts-de-Céaise.

loire

Le Plan Communal de Sauvegarde (PCS), établi par les services municipaux, doit permettre d’y faire face. Aussi, pour le compléter, chaque famille est invitée à remplir, personnellement ou pour un de ses proches, le formulaire d’inscription au registre communal des risques majeurs. Ce qui permettra aux services de secours et aux services municipaux de se préparer aux difficultés d’une telle situation.

Ce registre communal doit permettre de connaître les besoins en matière d’hébergement d’urgence s’il n’existe pas de solution dans la famille ou chez des amis et de cerner les difficultés rencontrées par les personnes vulnérables [1] pour s’évacuer par leurs propres moyens. Elle peut également s’avérer utile dans le cadre du Plan Canicule.

Les informations que vous nous communiquerez sont à destination exclusivement du maire et des services compétents en terme de gestion des risques majeurs. Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’opposition et de suppression des données qui vous concernent (article 38 de la loi « Informatique et Libertés » n°78-17 du 6 janvier 1978 modifiée). Pour l’exercer, contactez-nous.


[1] personnes vulnérables : Peuvent figurer, à leur demande, sur le registre nominatif communal prévu à l’article L. 121-6-1 du code de l’action sociale et des familles :

  • Les personnes âgées de 65 ans et plus résidant à leur domicile
  • Les personnes âgées de plus de 60 ans reconnues inaptes au travail résidant à leur domicile
  • Les personnes adultes handicapées bénéficiant de l’un des avantages prévus au titre IV du livre II du code de l’action sociale et des familles (AAH, ACTP, carte d’invalidité, reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé), ou d’une pension d’invalidité servie au titre d’un régime de base de la sécurité sociale ou du code des pensions militaires d’invalidité et des victimes de guerre, résidant à leur domicile
  • Les autres publics vulnérables du fait de leur isolement et non pris en charge par un service particulier.

 

Partager : Print this pageEmail this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on Pinterest
Agenda
A l'affiche