Flash infos

Démarches
en ligne
& services

Recevoir la newsletter

Alerte SMS

S'inscrire
Magazine municipal
Journal vidéo

Mardi

  Max. : 24°
Min. : 11°


Sorges

Sorges est un quartier des Ponts-de-Cé situé entre l’Authion et Trélazé. Village indépendant des Ponts-de-Cé, il lui est rattaché à la Révolution. Ses habitants étaient alors appelés les Sorgeais, nom qui apparaît vers l’an mille dans les manuscrits de l’abbaye Saint-Aubin d’Angers.

sorges

Une histoire riche accompagne ce quartier. Ses terres ont appartenu successivement à l’abbaye Saint-Aubin, aux vicomtes d’Anjou, puis au frère du roi Louis-Charles 1er duc d’Anjou et à Jean Bourré, célèbre trésorier de Louis XI et bâtisseur du château du Plessis-Bourré. En 1579, le temple protestant de la ville d’Angers s’installe à Sorges (près de la poste actuelle), celui-ci devant être construit à une lieue (4 km) au moins d’Angers. Aujourd’hui, il n’en reste que la cour dite du « prêche », car ce temple fut détruit lors de la révocation de l’édit de Nantes par Louis XIV en 1685.

Parmi les grands moments de l’histoire, on peut noter les combats entre les armées du jeune roi Louis XIII et celles de sa mère Marie de Médicis dans les prés de Sorges en août 1620. Au bout de trois jours la paix sera négociée par Richelieu aux Ponts-de-Cé.

En 1661, au début de son règne, Louis XIV, se rendant de Saumur à Angers, s’arrête à Sorges et y dîne dans une ferme-auberge. En effet, la route Saumur-Angers passait par Sorges où il fallait emprunter un bac pour traverser l’Authion. A la Révolution, en 1790, le village de Sorges devient une commune : son maire sera Jacques Houtin. Un an plus tard, Sorges revient à la commune de Trélazé. Son rattachement définitif à la commune des Ponts-de-Cé date de 1796 . Son église est dédiée à saint-Maurice depuis 1535 et elle a été agrandie en 1845. Elle est ouverte chaque année le dimanche le plus proche de la saint Maurice (22 septembre).

Les inondations, surtout celle de 1856 avec le passage de Napoléon III et celle de 1910, ont marqué le quartier. Des plaques, sur le côté de la porte de l’église et sur la façade d’une maison, indiquent les niveaux d’eau des crues : plus de deux mètres au-dessus du sol. Aujourd’hui, des levées et la station d’exhaure des eaux de l’Authion protègent le quartier.

 

Partager : Print this pageEmail this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on Pinterest
Agenda
<Octobre 2017>
LMMJVSD
      01
02 03 04 05 06 07 08
09 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31      
A l'affiche